samedi 25 novembre 2017

Apocalypse oui mais aussi Révélation.







    Assurément, nous les thérapeutes mais aussi tous les êtres, vivons une période apocalyptique, une période de grands changements car le mot cache en réalité une autre merveilleuse vérité. Il signifie « mise à nu », « enlèvement du voile » et même « révélation ». En effet, Le moment est venu d'ouvrir son esprit à de nouvelles vérités, c'est-à-dire à de nouvelles fréquences vibratoires et de revenir autonome. Pour cela, nous allons faire une pause et apprendre à vivre autrement, en suivant notre instinct, en élevant notre conscience hors de notre personnalité dogmatisée et surtout hors du mental afin de retrouver et de comprendre qui nous sommes vraiment, d’abord dans la conscience puis hors d’elle-même, c'est-à-dire dans la Source Première, l’Esprit Primordial.

Il faut d’abord relativiser nos perceptions traditionnelles et réapprendre à vivre sans inquiétude car vivre sereinement en harmonie est la seule raison de la vie. Elle est une musique ressentie dans la profondeur du cœur. Convenez que cela change tout car il s’agit ici de s’abandonner à ce qui Est, c'est-à-dire une vérité vibratoire d’amour véhiculée par la Lumière dans la profondeur de son âme.
Pour vivre heureux non seulement comme thérapeute mais comme tout un chacun, il faut accepter que rien ne puisse nous troubler et ça sera le cas si nous ne nous identifions plus à rien de ce monde, surtout pas à la personnalité où à l’opinion d’autrui. Rien que cela est déjà « révélation », car cet état d’esprit libère des jugements, de la peur, du stress ou de la colère. Avec confiance, coulez-vous dans la vie en écoutant l’intuition de votre cœur, ici et maintenant. Focalisez simplement votre attention sur le moment présent, là, ici et maintenant. Toutes les écritures disent qu’avant que le monde ne fut, l’Esprit était. Oui la divine « Sattva » est ici et maintenant. Elle est la Source Primordiale, le Père/Mère en action par le fils. Oui, vous êtes parcelle divine et vous faites partie intégrante d’Elle. Vous êtes donc né avant le monde alors tant que vous accorderez la première place aux illusions, vous resterez lié par lui, alité dans un profond sommeil d’inconnaissance. Une fois que vous aurez réalisé, sans l’ombre d’un doute, que vous êtes le grand Tout par l’Esprit et non l’inverse, alors il n’aura plus de prise sur vous. Drôle de chemin à faire ! D’abord, on n’est plus le corps, ensuite on n’est plus cette personnalité éphémère avec son mental erroné basé sur un référentiel sociétal obsolète. On plonge tranquillement notre conscience dans notre âme pour enfin fusionner notre totalité dans l’Être divin que nous sommes ». Surtout, ne demandez pas au mental de vous confirmer ce qui est au-delà de lui car l’expérience directe est la seule confirmation valable. Vous êtes la perfection par votre Essence, la Lumière et l’Amour, alors, exprimez-vous en tant que telle. Exprimez en pensées, paroles et actes, ce que vous êtes en conscience et ainsi, le mental purifié redeviendra le serviteur fidèle du « Soi ». Projetez cette nature de perfection que vous êtes, pleine d’enthousiasme et de douceur, rayonnez sur ce qui vient dans le champ de votre expérience et avec sagesse, placez la totalité de votre Être au service de votre âme, c’est tout. Ne refusez pas d’être ce que vous êtes, au contraire laissez-le prendre les commandes. L’Esprit englobe tout. Vous en faites partie intégrante donc fusionnez votre totalité intentionnellement pour rayonner sa Puissance. Cette réalisation se produit en quittant l’ego, c'est-à-dire le petit « je », et sa personnalité avec son mental qui n’analyse les choses que par rapport à une mémoire erronée. Soyez simplement la Vie en incarnation. Vous êtes Elle, ici et maintenant, car il n’y a jamais rien eu d’autre. Une fois votre vision transposée, vous n’êtes plus enfermé dans les dogmatismes ou les carcans de la société et personne, je dis bien personne ne viendra plus vous dicter votre conduite. Là, vous savez dire non et vous redevenez un être libre à tous les niveaux, un spectateur mais aussi et surtout un créateur conscient à qui on ne peut plus rien imposer.
Praticiens Reiki, Maître-enseignants, conservez cette position de pur témoin dans le silence de l’Esprit car vous ne devez dépendre de personne et surtout pas de cette société dirigiste. Depuis votre « Je Suis » c’est-à-dire de ce que vous êtes par choix, peu importe le nom que vous lui donnez, vous devez être celui qui regarde couler les événements. Bien sûr, vous continuez à vivre des expériences et ces événements mais avec un regard lié à la connaissance ce qui permet de ne plus s’y perdre. Votre mental domestiqué sera au repos. Il ne les n’analysera plus car il saura qu’ils sont vacuités. Les préceptes Reiki sont l’un des chemins conduisant à cette paix, à ce lâcher-prise salutaire. Réfléchissez avec votre cœur à ce qui vient d’être affirmé et acceptez, admettez que la compréhension du monde, de votre monde, n’était que subjectif. C’était un pur état mentalisé, une fausse image de séparation et que c’est l’association corps-mental qui interagissait dans le champ des événements jusqu’à aujourd’hui. Vous me suivez ? C’est du détachement émanant du « Moi supérieur » dont je vous parle. Gardez cependant en tête la constitution de l’univers car ce qui est en haut et comme ce qui est en bas : La Source immuable, le non-être, la Divine « Sattva » (ce qui est) et sa représentation (l’univers) car l’Homme est identique. Cette fusion, cette compréhension porte un nom connu : « Conscience Créatrice ». Peut-on donner une définition exacte du mot sans rejoindre le domaine religieux. Ce n’est pas évident pourtant c’est simplement un état d’être qui remonte à la nuit de temps. Que signifie donc le terme ? Ne serait-ce pas, la divine Sattva individualisée qui jaillit en conscience, terme sanskrit qui signifie notamment : existence, réalité, principe vitale ou encore « Vérité » où « Satya » qui peut se traduire par : ce qui est l’Esprit, le réel, c'est-à-dire la pure conscience transcendantale ? C’est un vrai paradoxe, nous vivons dans la dualité matérialiste et pourtant, il y a cette partie qui ne change jamais en nous : le « Soi divin », l’Être ». Sommes-nous après l’éveil cet Esprit divin ? Assurément car nous l’avons toujours été, même sans le savoir. En replaçant notre conscience dans notre cœur Christique, en le laissant s’exprimer et diriger notre vie nous retrouvons notre puissance de créateur car c’est par Lui qu’il faut passer pour rayonner « la Lumière de Vie ». Si le foyer de votre attention a quitté la personnalité pour se fonde dans cette Vérité, alors plus rien ne vous troublera car vous saurez que vous êtes le « Christ » en action quoi que vous fassiez ! Vous serez libre dans l’éternel présent et votre état d’être ne dépendra que de votre pure conscience actualisée qui pourra tout transcender. En étant votre personnalité dirigée par un mental basé sur la mémoire, ce que vous avez vécu jusqu’à aujourd’hui, vous vivotiez une succession de moments présents qui, placés bout à bout, ont formé votre passé. C’était un mirage, très souvent un délire pesant, lourd très lourd, qui se rappellera à vous de temps en temps, lors d’une pause ou la nuit, en rêve. Dites-lui alors merci car il s’évacue dès qu’il refait ainsi surface. Ce qui est peut-être encore différent entre vous et moi, c’est qu’aujourd’hui je le sais et je l’accepte. Mon attitude diffère en lâcher-prise. Je ne juge plus, je me suis extrait du programme collectif traditionnel ou de la matrice comme le diraient certains. Je sais que le monde n’est en fait qu’une construction mentale émanant de l’humanité. Ce mental, analyse puis, interprète des données mémorielles qui ne reposent que sur du vent, c’est pourquoi chacun vit dans son monde et que toutes vos questions, vos pensées, vos actions ne se rapportaient qu’à lui, influençant votre façon d’être. Comprenez bien que cette approche ne se trouve qu’en vous. Il n’y a personne qui perçoit votre composition mentale de la même façon. Si aujourd’hui, votre conscience s’en détache, si vous regardez les choses comme témoin, comme moi, sachant que vous n’êtes ni le corps, ni le mental, vous n’en serez plus affecté. Je sais que vous devez faire des efforts, faire preuve de beaucoup de volonté pour vous abstraire des dogmes, des archaïsmes, des référentiels désuets que l’on vous a enseignés mais c’est à ce prix que vous sortirez de l’illusion et surtout de votre bagne psychologique. Encore aujourd’hui, trop de gens restent prisonniers du système, pensant qu’ils ne peuvent pas s’en extraire et être libre de tout esclavage sociétal et c’est un truisme que de le dire. La libération par l’élévation de la conscience est une des marches (démarche) à utiliser car ce processus d’intentionnalité introduit la spiritualité de la vie réelle dans la dimension matérielle illusoire. Il ne faut plus vous identifier au « je » (c’est ce que je croyais être) mais au « Soi » (ce que je suis). Comprenez bien que « La Présence » n’existe pas au sens de quelque chose de défini, cela Est ! Pour bien l’ancrer ou devant une difficulté quelconque, vous pouvez dire : « Je m’abandonne à mon état Christique ». C’est la véritable conscience d’être au-delà du mental. Ainsi, en transposant votre conscience dans le cœur véritable de votre âme puis en regardant vers le bas, vous constaterez que vous n’êtes plus dans la mêlée.
A présent, reprenons le thème évoqué pour l’appliquer au thérapeute Reiki. Quand un patient vient vers vous pour recevoir un soin, que se passe-t-il ? Son propre être, qui agissait par son mental sur ses corps de manifestation perçoit la fréquence de perfection que vous lui adressée, celle que vous rayonnez. Il reçoit automatiquement l’information/Lumière, la vibration divine émanant de votre coeur. Cela change-t-il votre vision des soins ? Je suis sûr que oui. En vous abandonnant à vous-même, vous allez au-delà du mental, au-delà des apparences. N’oubliez jamais que là où prédominent la clarté d’être et le détachement, la conscience pure apparaît. Ainsi, l’autoréalisation est avant tout la connaissance de son propre conditionnement. Donc dans les soins, si un patient vient à nous, il est assuré de recevoir de l’aide, c’est son destin d’être aidé, seule la forme de l’aide variera. Ensuite, il en fera ce qu’il en veut. Il se transformera ou retombera dans ses travers. Pour ma part, je ne demande rien, je ne désire rien, car je sais qu’il est dans la nature de la Vie de remettre les choses en place naturellement.

Voilà, je vous demande maintenant de faire une pause et de peser chaque mot pour que vous compreniez bien que la différence ne tient qu’à votre état de conscience. Abandonnez, ici et maintenant, l’idée que vous n’êtes que cette petite personnalité éphémère, transitoire, vivant dans un monde matériel. Prenez votre envol pour être l’intemporel : « Christ » s’exprimant par une âme individualisée dans un univers multidimensionnel. Il n’y a ici que l’immuable, l’inébranlable, la Source de manifestation dans une Unicité merveilleuse. Voilà ce que signifie le terme « apocalypse » et c’est vraiment une révélation !

P/B





jeudi 23 novembre 2017

L’Êtreté !


  Pour vivre et expérimenter la vie sereinement et avec bonheur, Il faut comprendre une chose importante. C’est qu’il est impossible d'être autre chose que ce que l'on est. Notre Êtreté, c’est-à-dire la connaissance du fait d’être, repose sur notre état d’esprit empli de conscience à établir la perfection de la Vie chaque jour par le biais de la bonne pensée, la bonne parole et la bonne action mais vous avouerez que tel n’est pas le cas de toute l’humanité.

L’individualité n’est qu’une apparence du mental analytique, une vision restrictive qui s’approprie juste un corps et un ego. Vous le savez, cette vision/scission limitante est souvent la cause de tensions, de stress voire de dépression. A l’inverse, en élevant son Esprit jusqu’à l’Unicité, nous nous plaçons dans une merveilleuse paix. Il s’agit ici de notre véritable nature d’universalité où tout est interconnecté, celle aussi qui transcende les doctrines du monde matériel pour vivre en bonne santé, heureux en toute quiétude. Qu’on le reconnaisse ou pas, nous sommes enfants de la Source, de la Déité, peu importe le vocable que vous utilisez, donc nous faisons vraiment partie intégrante d’un grand tout ainsi nous sublimons tous nos champs de vie emplis d’énergies, d’ondes, et de fréquences différentes. Il s’agit d’un véritable abandon à soi-même qui transcende tout. Par notre intentionnalité et notre volonté, nous avons là, par simple choix, la maîtrise de nos expériences. N’avez-vous pas remarqué que tout ce que vous percevez n’est que conscience de ceci ou de cela. A l’inverse et dans la conscience collective ordinaire, le petit « moi » est un concept pris pour la réalité et qui se manifeste alors en une expérience sensorielle de tensions qui "matérialise" un corps/mental que vous prenez pour vous et qui se défend avec un ego tout aussi irréel. Drôle de rêverie qui conduit à un enfermement psychique basé sur une dogmatisation sociétale entretenue pour mieux dominer les masses. Au contraire, si vous êtes joyeux, si vous aimer rire, si vous prenez tout du bon côté et si vous faites preuve d’humour alors vous êtes heureux et rayonnez la vie dans sa profonde paix. Rappelez-vous toujours que l’Être est lui-même conscience de sa totalité alors que le monde reste mental, issu de la torpeur des masses. Alors oui, vous êtes par l’Esprit relié au divin ! Vous avez la réponse que vous recherchiez même si elle vous dérange et vous questionne. C’est ainsi et c’est parce que notre attention n’est fixée que sur le phénoménal qu’on oublie notre Etreté. Sortez donc des dogmes des religions et de leurs carcans de théologies. Elles prônent depuis la nuit des temps des conneries conduisant au crétinisme ! Cessez de plonger dans ces niaiseries.  Vous êtes l’acteur de votre propre vie par notre propre Esprit, mais il vous faut passer par une vraie déprogrammation avant de plonger dans cette vérité ultime. Dès lors que nous commençons à nous rappeler qu’on est ce qui perçoit (remarqué ici que je ne dis pas celui), nous retrouvons automatiquement cette réalité qui transcende. Alors, il vous appartient de choisir où vous allez pousser le curseur. Du côté sombre, c’est-à-dire de la peur avec ses synonymes de punition, de jugements, de critiques, avec sa colère, sa névrose, sa haine, son stress ou du côté Lumière avec là aussi ses synonymes basés sur l’amour comme l’humanisme, la bienveillance, l’amabilité, la gentillesse, la compassion, la douceur, la compassion etc. Oui, nous pouvons choisir de vivre l’ombre ou la Lumière à volonté et cela vous appartient comme créateur conscient en activant pensées, paroles et actes en conséquence mais rappelez-vous toujours que vos créations seront ce que vous allez vivre comme expérience de vie, jour après jour. Si vous étiez dans l’enfermement (enfer) sociétal, il est temps d’en sortir ! Autorisez-vous cette merveilleuse métamorphose en devenant chrysalide, en laissant vos désirs devenir réalité.
A présent, faites une pause, relativisez et soufflez car c’est par un profond détachement que va se mettre en place cette façon de voir les choses et surtout de les vivre. Passez sereinement par la sagesse de votre cœur et par votre intuition afin de trouver l’illumination et vous saurez ! Cela entraîne automatiquement les états correspondants qui ne sont que le reflet de notre intentionnalité. Voilà ce qu’il faut assimiler et vivre en conscience ici-bas bien évidemment. 

P/B  

samedi 18 novembre 2017

Comment être heureux au quotidien !


  On pourrait dire qu’il s’agit d’une bonne question, essayons d’y répondre avec pragmatisme. Pour être heureux, il faut être bien, en bonne santé et en harmonie avec la vie. C’est donc un état d’esprit et une fluidité d’être qui provoque votre bien-être. D’abord et c’est évident, il faut faire preuve de lâcher-prise. Oui, il n’y a que le détachement qui peut nous procurer la paix de l’Esprit. Réfléchissez un instant, si vous êtes heureux ne changez rien. Si ce n’est pas le cas, il est temps de modifier votre point de vue. Faites preuve de sagesse, s’il vous plait, car cela passe par une déprogrammation.

Pour vivre en paix avec le monde, il existe un secret bien gardé que j’ai déjà évoqué. Il est basé sur deux éléments. Le premier, c’est celui de ne plus juger, de ne plus faire de supposition et de ne plus porter d’appréciation sur le comportement de quiconque, parce que vous n’être pas lui ou elle. Si vous le faite, cela sera fait en fonction d’un référentiel erroné, archaïque voire désuet, une simple intellectualisation sans valeur. Le second est de replonger dans votre vraie nature. Examinons cela en détail puis voyons où cela débouche. Du premier élément découle une prise de conscience salutaire, c’est évident. La personnalité d’autrui, sa perception ou même ses agissements ne vous appartiennent pas, il faut le reconnaître et l’intégrer, vous avez déjà fort à faire avec vous-même ! Oui, l’existence humaine est vécue à travers différents prismes car chacun vit dans son monde. Cela vous conduit parfois à une certaine sentence contre vous-même ou contre les autres, à une appréciation erronée de votre part qui entraîne en vous très souvent des ressentiments, des malsaines, de la désapprobation voire de la colère. Vous en subissez alors les conséquences par des troubles ou des contrariétés etc. Ici, vous êtes seul en cause ! Ce sont vos pensées, vos actes ou vos paroles qui font que vous récoltez ce que vous avez semé. Toutes ces pensées émanent d’une structure mentale souvent profondément enfouie. Réfléchissez-y puis déprogrammez-vous en vue de créer des changements positifs dans votre vie. Laissez donc autrui ou cette humanité qui vous freine de côté, ne donnez plus de prise à cet extérieur. Pour cela, relativisez puis allez plus loin encore, pardonnez-vous et aimez-vous. Soyez ensuite étranger aux dépendances, aux manipulations, passez outre les médisances, soyez libre et souriant. Dans cet abandon surgit la détente et sans se poser la question du pourquoi arrive l’essentiel, le retour sur soi-même. Ainsi, vous revenez au primordial, vous revenez à vous et c’est le deuxième élément de l’équation. Vous plongez intentionnellement dans votre cœur avec la conscience d’être indépendant et serein, oui plongez tranquillement dans votre soleil central puis rayonnez sa divine Lumière chargée d’amour. Ainsi, dans ce recul salutaire, vous comprenez que tout est simple. En fait, par cette prise de conscience providentielle, vous avez quitté l’analyste pour passer dans la synthèse de l’Esprit alors vous rayonnez votre Divine Présence. Vous vivez sereinement chaque instant dans un état de légèreté indéfinissable puisque vous ne jugez plus rien. Nous appelons cela : équanimité. Vous êtes dans une nouvelle énergie, vous êtes le témoin bienveillant qui perçoit les choses et les laisse être avec détachement. L’événement ou même l’épreuve qui survient est là pour vous faire grandir. Il est donc inutile de « réagir », au contraire, placez-vous dans « l’acceptation tranquille » de ce qui est pour la dépasser de la meilleure façon. Ainsi, vous ne chercherez plus à cataloguer l’expérience mais vous la vivrez dans l’acceptation totale du spectateur intérieur. Vous devenez un observateur paisible de la dualité mais vous la transcendez. Elle ne vous appartient plus car vous vous êtes extrait du processus. Comment se produit donc cette transformation salutaire ? En fait, ce sont vos croyances qui font votre vie. Si vous changez de regard sur vous-même, sur votre rapport aux autres et sur les expériences que vous rencontrées sur votre chemin, en élevant votre conscience et en maîtrisant ainsi vos pensées, vous ne vous laissez plus abuser par la superficialité des choses. Vous serez en harmonie avec votre vraie nature et vous retrouverez votre puissance de création, c’est votre intentionnalité qui fera la différence. Je vous le redis, ici et maintenant, vous créez consciemment votre futur. Vous pouvez vivre cette paix, cette sérénité à chaque instant car le présent ne cesse jamais d’être présent. En quittant volontairement la réalité sensorielle, vous avez plongé hors du moule des apparences, vous baignez dans une conscience élargie, une sorte de conscience universelle, de matrice primordiale. Utilisez le seul médicament qui marche : l’Amour. Inondez-vous de paix, de sérénité. Soyez différent, soyez lumineux et silencieux. C’est le seul moyen de changer. Votre regard sur la vie doit être modifié, laissez-la se dérouler sans juger, sans censure. Occupez-vous de vous pas des autres. Chacun reste maître de sa destinée et vous n’avez pas à vous immiscer dans leurs choix même si cela touche des tiers. Il n’y a pas de hasard, chacun est à sa juste place avec ses propres interdépendances. Cette « apocalypse », car s’en est une, bâillonne l’ancien mental une fois pour toute et laisse la joie, la paix et l’amour surgirent en permanence dans votre vie. Vous êtes déprogrammé mais surtout vous vous trouvez devant une page blanche. Eh oui, à partir de cet instant, votre futur en sera totalement modifié.

Ainsi, vous et moi avons déchiré le voile qui recouvre le monde des apparences, il n’a plus de prise sur nous. Nous sommes maître de nous-même à travers notre nouvelle conscience d’être et nous en ressentons la joie, la paix, la sérénité à partir d’un vrai détachement. Par intelligence de la Vie tout est révélé. Notre bien-être s’en trouve actualisé dans l’éternel moment présent, voilà comment nous sommes heureux au quotidien et cela n’a pas de prix.

http://Reikisource.fr/mon-parcours-comme-enseignant.html

P/B 

mardi 12 septembre 2017

La voie du milieu.




        Aujourd’hui, je vous invite à rester au milieu du chemin et à placer le curseur de la dualité au centre des possibles. Ne vous méprenez pas sur le mot « chemin ». Il signifie : « la voie du cœur ». Certains disent qu’il s’agit de sagesse, d’autre évoquent le discernement.

Je pense qu’il faut s’interroger puis prendre volontairement cette voie d’Amour. Est-ce que j’œuvre en accord avec moi-même ? Pour ma part, la réponse est oui. Cette transcendance d’esprit permet d’émettre une vibration qui élève la conscience, alors on sait. Oui, je suis en accord avec la vie, oui je plonge volontairement en moi-même et je fais mienne mon étincelle divine dans une vraie simplicité. Pourquoi ? Parce que comme thérapeute énergétique, je sais que l’Amour est l’énergie de l’univers et que la Force de l’Esprit guérit. Cette onde divine procède de l’invisible. C’est simplement l’état Christique. Ainsi, je rayonne même si je ne perçois pas totalement l’ultime réalité. Elle est moi, je suis Elle et peu importe le reste. Ainsi, je transcende mon être dans l’Unicité du grand tout. Je suis bien, je suis heureux, mon âme crie son bonheur à la face du monde. Je ne suis plus impacté par la société, ses dérives, ses dogmes ou ses archaïsmes.
Je vous invite à rejoindre cette fréquence d’être en disant : « Je m’abandonne à la réalité de mon cœur ». Je fais ici référence au soleil intérieur de chacun. Que croyez-vous que les gens attendent lorsqu’ils viennent me voir pour un soin ? Ils veulent être guérit ! Comment, ce n’est pas leur problème alors je leur dis : « Pour rester en parfaite santé, ne soyez plus coupé du divin. Au contraire, acceptez-le comme une Vérité et redevenez vous-même. Oui, vous êtes celui ou celle qui avec vos pensées, vos paroles et vos actes, ordonne à la Vie de créer votre monde. Après la remise en état de vos corps subtils, plongez dans votre cœur d’amour puis focalisez votre mental sur votre « vraie Présence » et laissez-la agir au grand jour en toute simplicité, avec douceur et souplesse. Faites comme moi, soyez un vrai créateur. Je ne suis pas limité. Je ne connais ni frontière, ni séparation ainsi, je façonne ma propre réalité. Je me laisse aller pour en faire ensuite sereinement l’expérience. Je suis libéré des concepts de notre société. Je fais tranquillement l’expérience de moi-même en train d’être. Je sais que je suis une partie d’Être. Ainsi, je suis dans une attitude de divine nonchalance mais toujours spontané.

Eh oui, c’est si simple qu’on a peine à le croire. Pourtant, vous avez toujours eu les cartes en mains. Il suffisait pour cela de vous rappeler qui vous étiez ! La suite vous appartient car c’est ici et maintenant que vous écrivez votre futur. Avec sérénité laissez donc votre vrai « Moi » reprendre le pilotage des choses.

P/B

lundi 28 août 2017

Comprendre le créateur que vous êtes !





       Ici-bas, nous vivons dans un monde de physicalité et donc dans la dualité. Comme une pièce de monnaie, il possède deux faces. Le positif et le négatif, le jour et la nuit, le blanc et le noir etc. Comme vous le savez, vos pensées sont de l’énergie alors réfléchissez-y à deux fois avant de les envoyer faire vos courses car elles vont revenir à vous avec exactement le côté que vous avez choisi.

L’univers est comme une photocopieuse. Selon vos instructions, il vous renvoi le même modèle de mortier qui va fabriquer vos expériences de vie et ce sont vos pensées qui sont à l’origine de votre commande. Ce n’est pas le supermarché qui est en cause mais vous. Regardez toujours le côté positif des choses ainsi choisissez la Lumière plutôt que l’ombre. Je le constate chaque jour en soin. Comme thérapeute énergétique, comme Maître-enseignant en Reiki traditionnel, mes patients arrivent avec un corps subtil en désordre souvent en vrac ce qui entraîne sur le long terme la maladie et la douleur dans le corps physique. Il est simplement désinformé par l’ombre que vous avez projeté et je suis simplement là pour l’éclairer à nouveau. Je rayonne sur lui la Lumière divine. Ainsi, il émet une nouvelle fois la bonne vibration, la bonne totalité mais il faudra alors au receveur, changer son point de vue, c’est-à-dire d’état d’esprit, pour garder cette symbiose, cette harmonique. La Lumière est amour, l’ombre est la peur alors ne jouez plus à pile ou face mais affirmez-vous en conscience en surveillant vos pensées, vos paroles et vos actes car ce qui entraînent tracas et soucis se sont bien vos pensées non maîtrisées et la conscience collective à laquelle vous adhérez, consciemment ou pas. Oui cette dernière, si elle est acceptée, absorbée et intériorisée va produire aussi par mimétisme les mêmes miasmes qui hantent notre société actuelle. C’est l’ironie de la chose, trop de gens pensent ne pas avoir de pouvoir sur la vie et tombent pour citer un exemple, littéralement dans les pièges de la dogmatisation de nos dirigeants qu’ils soient politiques ou religieux. Posez-vous la question suivante : « Êtes-vous heureux (heureuse) dans votre configuration actuelle ? ». Si oui, ne changez rien. Sinon, vous savez ce qu’il vous reste à « Être » mais attention : Ce à quoi on résiste persiste. Mieux vaut renaître à la santé, à la joie et au bonheur avec un nouveau paradigme. Avec le cœur en paix, sortez de cette gangrène qui anime les masses, soyez vous-même selon votre choix celui ou celle qui reprend sa vie en main.

Alors oui, je vous le dis ici, vous choisissez vos expériences de vie en créant votre propre réalité par votre façon de voir les choses. Ajustez-vous puis laissez derrière vous ce qui a été en produisant d’autres pensées. Elles produiront naturellement de nouvelles expériences de vie. Essayez et vous verrez !

P/B