samedi 17 février 2018

La constitution de l’être divin.



   Le thérapeute Reiki, ou praticien énergétique a besoin d’appréhender la constitution de l’être visuellement pour s’abandonner à une réalité qui souvent le dépasse. C’est bien le mot à employer car l’idée, c’est d’appréhender notre « Christ » intérieur, l’image de l’Esprit cosmique individualisée. Il faut concevoir en prémisse qu’il y a le corps physique, l’âme avec ses corps subtils puis le « Soi divin ». Ces trois entités ne sont pas sur le même plan d’existence mais forme cependant une Unicité qui se révèle par le corps physique. Voyons cela en détail.

Notre Présence, la perfection éternelle et immuable et entouré du corps causal, état vibratoire de perfection. C’est un réservoir d’énergie, créé par nos mérites des vies antérieures et de cette vie. Le corps mental supérieur y puisse la substance qui est nécessaire pour amener rapidement, dans une forme visible et tangible, la réponse aux appels faits à notre puissante Présence. Ce corps de pur mental est notre Intelligence sélective, discriminative. C’est cette partie de nous qui sert d’intermédiaire et à qui on s’adresse pour avoir, recevoir, des réponses du « Christ intérieur ». C’est notre guide. Nous savons instinctivement qu’il y a des paliers puisque notre mental de tous les jours avec ses pensées est sujet à caution. Evoquons à présent la vie en nous. L’Essence de vie venant du cœur de la Présence Christique passe par le cœur du corps mental supérieur, pénètre par le sommet de la tête, au travers du cerveau et de la gorge, pour s'ancrer dans le cœur physique. Ce courant de vie ne doit pas descendre en-dessous du Centre du cœur (diaphragme). Evoquons maintenant l’énergie utilisée par le thérapeute énergétique et son cheminement. Nous invoquons (c’est un appel) le rayon vibratoire qui part du « Soi Divin », le cœur de notre Présence. C’est la Force de Vie qui rayonne la Lumière qui traverse notre âme et pénètre par le sommet de la tête pour s’ancrer dans le cœur de chair. Ce dernier reçoit cette l’énergie Lumière que nous transférons par un acte de notre volonté vers le Centre Créateur du Cerveau puis dans les mains. Dès que vous demandez, vous recevez. L’énergie guérissante émanant de la Présence « AY AM » entre en action pour accomplir ce que vous avez décrété. La Force en action, projette sa divine Lumière qui jaillit par vos mains et peut pénétrer sans obstruction dans n'importe quelle personne, endroit ou circonstance. Il s’agit réellement d’une Énergie ou substance vibratoire de perfection illimitée. Elle est à notre disposition en permanence après les initiations. 

Voilà décrit la constitution de l’être de Lumière et votre appel doit en tenir compte. Dès que vous prenez conscience de la « Conscience Christique » en vous, vous commencez le processus de l’Ascension, c’est-à-dire le rapprochement : corps, âme, Esprit. Cette conscience Unifiée s’appelle l’éveil. 

P/B  

Comprendre le courant de la Vie.




    Lors des soins comme thérapeute énergétique, Maître-enseignant en Reiki traditionnel, je me trouve confronté à des troubles parfois douloureux, à des mal-êtres où à la maladie de mes patients. A vrai dire dans ma pratique, je préfère utiliser un autre vocable. Je parle de dysharmonies car cela ouvre plus facilement sur le mot rémission ou retour à la bonne santé, ce qui est la norme faut-il le rappeler. Explicitons causes et solutions.

Qu’ils viennent pour une « maladie », une douleur, un dysfonctionnement quelconque, un déphasage du psychisme ou même des problèmes psychologiques graves, je travaille sur leur corps subtil d’une manière holistique en une ou plusieurs séances puis je les invite à se transformer. Très souvent, ils sont pétris de dogmes, de croyances, d’habitudes négatives et n’aiment pas en changer. Ils pensent souvent que ce sont les circonstances ou les autres qui sont à l’origine de leurs déboires. Cette incompréhension est notoire lorsque le corps énergétique est remis en état, qu’il retrouve un bon taux vibratoire mais qu’en quelques semaines, les patients replongent dans le même état existentiel. Ce paradoxe est fréquent chez l’humain qui ne prend pas conscience de son état de domestication mental parce qu’il ne sait pas forcément que tous les maux ont leur origine dans cette « mentalité » erronée. Pourtant, le mot est signifiant dans ses synonymes : Etat d'esprit, pensée, moral, opinion, complexion, croyances, habitudes, humeur, idéologie ou idiosyncrasie etc. Moi, je vous le dis : Sortez de votre prison mentale car vous en avez fait une nécropole ! Cela influence non seulement votre état émotionnel mais aussi spirituel et vous sépare du divin alors mon conseil est le suivant.
Je dis : « Si vous voulez vraiment recouvrez la paix, la santé et donc les conserver, laissez-vous porter par la vie, par sa douceur et sa beauté. Là, maintenant, dans le présent, arrêtez de penser de façon erronée. Ressentez simplement ce qui vous entoure. Faites le constat que c’est votre état d’âme qui génèrera votre malaise ou votre bien-être. La clé de voute du bonheur comme de la santé est votre état intérieur alors lâchez prise et abandonnez-vous à la fréquence de la Vie. Tout va bien, tout est parfait, tout est providence. Il n’y a que dans cette acceptation, cette élévation de la Conscience, que vous pouvez modeler votre futur ».
Êtes-vous dans ce cas de figure ou êtes-vous toujours malmené par les événements ?  Allez-vous vous remettre en question ou pas ? Oui ? Alors suivez ce précieux conseil et transmutez-vous sans culpabiliser. Vous avez en vous pouvoir et puissance. Il suffit d’agir avec confiance et d’être vraiment vous-même selon votre choix. Laissez donc ces nouvelles idées faire leur chemin et vos anciens schémas voler en éclats, cette transition est nécessaire pour éclore à la perfection naturelle de la vie et pour que chaque patient retrouve la plénitude de son être.

Essayez de lâcher prise et d'être beaucoup plus simple dans vos comportements. Avec courage, projetez une autre réalité dans votre monde, visualisez que vos choix sont déjà réalités afin de vous immuniser contre votre propre dogmatisation cela vous permettra de vous plonger dans une salutaire sérénité. Gardez toujours à l’esprit que la perfection du corps ne sera que le reflet de votre état d’être intérieur.

P/B

vendredi 2 février 2018

Aujourd’hui, je vais vous reparler de la conscience.




       En effet, votre état d’esprit et donc votre bonheur ne dépend que d’un basculement de celle-ci. Vous devez quitter par votre volonté, stress, panique, peur, pour la douceur de la vie. En fait, il n’y a rien à faire, juste à être délibérément délivré. Vous devez quitter l’obscurité pour la Lumière. On dit que c’est sortir de l’obscurantisme pour l’ascension divine. Explicitons cela en quelques mots.

L’idée maîtresse de cette doctrine est la suivante. C’est l’illumination de la conscience dans une autre réalité, celle qui se trouve au-delà du mental analytique, du petit « moi » qui prévaut. Ici, le voyage est intérieur car vous vous trouver devant une échelle que vous devez gravir. C’est la symbolique des chakras qui représente cette ascension. C’est aussi un regard nouveau qui s’installe sur les choses, celles qui restent cachées au profane. On ne juge plus, on ne critique plus et surtout on ne cherche plus à régenter les autres. En fait, on transforme sa vision pour une transcendance. Comment effectuer cette transmutation me direz-vous. Simplement en déplaçant votre conscience dans votre cœur puis en laissant la vie vous balloter doucement afin qu’elle supprime vos miasmes, vos chaines ou vos pensées délétères. C’est une question de confiance et de foi dans le processus. Vous vous réharmonisez, comme on le ferait avec un ordinateur lorsqu’on appuie sur « reset » car il s’agit bien d’une réinitialisation. Vous devez vivre la vie pleinement avec confiance, faire corps avec elle à chaque seconde, sourire à chaque expérience qu’elle vous présente, peu importe ce qui survient à ce moment-là, vous concernant vous ou autrui dans votre entourage. Si vous plongez en elle avec ce lâcher-prise, cette paix et cette foi, vous verrez des miracles se produire mais c’est à vous qu’il appartient d’abord de passer par cette phase d’acceptation. Cette fusion/adhésion va produire de merveilleux fruits et vous allez de ce fait, vous créer de bonnes journées. Ne prenez pas ces mots au pied de la lettre. Cherchez-en le sens caché, l’essence, qui vous permettra de vous envoler dans cette conscience élargie. Voilà le secret révélé, celui qui élève l’Être et le conduit dans un profond détachement où il plonge dans la sagesse de l’incertain. Ce secret n’a jamais été vraiment caché mais rares sont les gens qui s’y intéressent pourtant, là, sereinement, nous sortons de notre conditionnement pour ouvrir le champ de tous les possibles. Comprenez bien qu’il ne s’agit pas de laisser tomber ni l’intention, ni le désir, mais simplement l’attachement aux résultats et cet état d’esprit recèle bien des trésors ! Ce changement de paradigme impose de considérer chaque problème comme la source cachée d’un grand bienfait. Avec confiance et en vous fondant sur la sagesse de l’incertain, vous rencontrerez l’opportunité qui entraîne automatiquement et spontanément la solution. Rappelez-vous toujours les propos de la pythie qui répondant aux questions suivantes : Où suis-je ? affirmait : « ici » et en réponse à : Quelle heure est-il ?  Répondait très justement : « Maintenant ! ». Ça recentre sur l’instant et relativise notre vision de l’espace/temps, non ? 

Votre vie est un monde infini. Par l’Esprit, vous avez plongez au cœur de votre âme et vous rayonnez alors tranquillement sa Divine Lumière. Là, observez les choses avec détachement mais en sachant que vous êtes le maître du jeu. Votre vie en sera complètement spontanée, douce et amène. Ne dit-on pas que l’idéal se trouve sur le chemin du sage et non pas dans son but, alors à vous de jouer.

P/B