vendredi 22 avril 2016

Soyez objectif !





      Sommes-nous responsables de ce que nous vivons journellement ? C’est en partie la vérité. Je sais c’est un peu réducteur mais c’est le cas. Cette évidence est souvent mal comprise mais surtout mal assumée. Il nous faut arrêter de chercher des excuses ou des causes externes à ce qui se produit dans notre vie. Notre réalité est ce que nous vivons intérieurement, c’est notre construction, le reflet de notre état d’esprit. L’être attire, il crée puis vit ce qu’il a choisi de vivre en conscience ou non. Nous en sommes le véritable créateur, toutes les épreuves qui nous arrivent sont une simple construction du mental qui crée notre confort ou notre inconfort. Les causes en sont multiples. Un mal-être profond, souvent multifactoriel, allié à toutes sortes de colères exprimées ou non, nos peurs, nos critiques, nos jugements, nos intolérances et notre inconscient, participent à cette mise en place qui devient notre réalité quotidienne.

Une construction librement pensée, consciemment réalisée, est parfaite mais si c’est notre inconscient qui en est le créateur alors c’est l’anarchie qui va prévaloir apportant divers états d’agitations et de troubles qui, s’ils se poursuivent, vont déboucher sur de la dépression à masque confusionnel ou somatique. Vous le savez, vous le constatez chaque jour. C’est le résultat de notre invention intérieure plus ou moins porteuse de perspectives ou de difficultés qui façonne nos expériences selon notre libre-arbitre. En plus, nous en avons une vision parcellaire qui nous est propre, une simple représentation. C’est une lecture souvent limitante en cohérence avec nous-même. La solution est simple : Dans le calme et la sérénité de ce savoir, changez d’abord d’état d’être puis de vision car notre réalité n’est pas prédéterminée ou fabriquée par les autres, de plus, elle est constamment reconstruite.




P/B

mardi 12 avril 2016

Comment te sens-tu ?





   

      Ce titre exprime à lui tout seul notre état d’âme et c’est la vraie question à se poser pour vivre en totale harmonie. Est-ce que vous remarquez toutes les critiques ou tous les jugements que vous portez sur vous, sur votre être et sur autrui à propos de tout ? Ils ne sont pourtant basés que sur une opinion, qu’un simple point de vue, fabriqué à partir d’un référentiel désuet, d’un code, d’une éthique qui eux-mêmes reposent sur une distorsion de la vérité. Alors comment vous sentez-vous, là, maintenant ?

Retenez toujours que votre mental interprète tout, à partir de ce qu’il croit savoir, à partir d’un système de croyances que vous avez assimilé et qui est perpétuellement remis en cause. Il faut savoir que le monde de la matière est virtuel, symbolique, transitoire et éphémère. La vraie vérité gît au fond du cœur et c’est par le ressenti, l’intuition, que tout redevient possible. C’est la porte qui conduit au monde spirituel, à la paix, à la sérénité, mais aussi à la Force de la Vie. Elle nous fait comprendre combien il est vain de cataloguer, d’évaluer, de jauger ! Se retirer au fond de soi permet à une sorte de neutralité de voir le jour, comme un spectateur le ferait devant une pièce de théâtre et cette absence de jugement du mental apporte de la joie, du bonheur ainsi que la santé dans un profond silence qui est vastitude. Même un professionnel de la santé interprète ! Ainsi, nous comprenons que toute notre perception est filtrée par notre système de croyance. Le résultat en est cette interprétation erronée qui codifie notre réalité virtuelle. Ce n’est que par une prise de conscience salutaire de la vérité que nous pouvons relativiser les choses et cela modifie radicalement notre point de vue sur nos expériences de vie et la façon que nous avons d’y répondre.
C’est ce qu’on nomme des variables d’ajustement et cela nous fait prendre conscience de l’inutilité de se juger soi-même ou de juger la personnalité d’autrui. Quoi qu’il advienne dans la vie, il faut prendre du recul devant chaque situation, ainsi nos actions ou interactions seront salutaires. Adopter cette façon de voir les choses car là, vous contrôlez votre mental. Vous n’êtes plus soumis à l’ego défendant la personnalité, vous comprenez l’utilité de l’un et de l’autre car c’est l’Esprit que vous êtes, qui vous guide à présent dans une profonde sérénité. Vous êtes la Source individualisée dans une âme en manifestation qui expérimente la vie mais cette fois avec la connaissance que vous vivez dans une réalité virtuelle de dualité rêvée, qui est vibratoire certes, mais toujours en évolution. Prenons, je vous prie, du recul et passons par notre cœur pour agir avec fraternité ainsi nous serons un exemple de tranquillité à suivre. Selon que vous choisirez l’ombre ou la Lumière, vous serez heureux ou malheureux. Ainsi est la loi de l’univers. Tout ne dépend que de votre choix. Soyons vous et moi le chemin, soyons la lumière pour autrui, telle est la mission des guides pour traverser cette période de mutation qui va conduire au renouveau, à une nouvelle conscience et c’est la mission de nombreux êtres actuellement incarnés ici sur cette planète merveilleuse. Comprenez bien que nous sommes l’Un, que chaque acte importe, que juger la partie c’est se juger soi-même, et que de donner la main compte beaucoup plus pour s’élever, que la critique, le mépris ou le dédain. Je vous invite, ici et maintenant, à susciter en vous ce sentiment de plénitude car maintenant que vous êtes L’Esprit en conscience avec sa Force en action, vous révélez l’Unicité. En l’imaginant là, présente, en la visualisant dans vos réalisations et en éprouvant les sentiments qui y sont associés, vous possédez le pouvoir. L’Esprit a dit : « Ce que je veux pour toi est ce que tu veux pour toi-même ou encore : « Qu’il te soit fait selon ta foi ». Cette vérité est la vie et ressentir est l’élément le plus important dans l’acte de création. Beaucoup de gens l’ignorent. Ils ne se contrôlent pas et leurs sentiments les « submergent ». Abandonnez tous préjugés sur vous-même et sur autrui, votre ancien état vous a conduit trop souvent à la colère, au ressentiment ou à la peur. Sortez définitivement de cet ancien processus mental consistant à juger ou à cataloguer et décidez consciemment ce que vous choisissez d’exprimer, c'est-à-dire, la Lumière chargée d’une vibration d’amour. Oui, vous pouvez tout teinter de cette fréquence.

Alors, comment te sens-tu maintenant que tu sais vraiment qui tu es ? Tu es comme un variateur de lumière, tes fluctuations en engendrent d’innombrables. Sache que dans ce domaine comme dans d’autres, ton intention est primordiale. Tu es, nous sommes et nous serons toujours au centre de l’équation. Es-tu maintenant un créateur conscient ? Comme je le dis souvent : le dormeur doit se réveiller et se mettre en action, en toute conscience, en toute connaissance, car il est l’Esprit.

P/B