vendredi 2 février 2018

Aujourd’hui, je vais vous reparler de la conscience.




       En effet, votre état d’esprit et donc votre bonheur ne dépend que d’un basculement de celle-ci. Vous devez quitter par votre volonté, stress, panique, peur, pour la douceur de la vie. En fait, il n’y a rien à faire, juste à être délibérément délivré. Vous devez quitter l’obscurité pour la Lumière. On dit que c’est sortir de l’obscurantisme pour l’ascension divine. Explicitons cela en quelques mots.

L’idée maîtresse de cette doctrine est la suivante. C’est l’illumination de la conscience dans une autre réalité, celle qui se trouve au-delà du mental analytique, du petit « moi » qui prévaut. Ici, le voyage est intérieur car vous vous trouver devant une échelle que vous devez gravir. C’est la symbolique des chakras qui représente cette ascension. C’est aussi un regard nouveau qui s’installe sur les choses, celles qui restent cachées au profane. On ne juge plus, on ne critique plus et surtout on ne cherche plus à régenter les autres. En fait, on transforme sa vision pour une transcendance. Comment effectuer cette transmutation me direz-vous. Simplement en déplaçant votre conscience dans votre cœur puis en laissant la vie vous balloter doucement afin qu’elle supprime vos miasmes, vos chaines ou vos pensées délétères. C’est une question de confiance et de foi dans le processus. Vous vous réharmonisez, comme on le ferait avec un ordinateur lorsqu’on appuie sur « reset » car il s’agit bien d’une réinitialisation. Vous devez vivre la vie pleinement avec confiance, faire corps avec elle à chaque seconde, sourire à chaque expérience qu’elle vous présente, peu importe ce qui survient à ce moment-là, vous concernant vous ou autrui dans votre entourage. Si vous plongez en elle avec ce lâcher-prise, cette paix et cette foi, vous verrez des miracles se produire mais c’est à vous qu’il appartient d’abord de passer par cette phase d’acceptation. Cette fusion/adhésion va produire de merveilleux fruits et vous allez de ce fait, vous créer de bonnes journées. Ne prenez pas ces mots au pied de la lettre. Cherchez-en le sens caché, l’essence, qui vous permettra de vous envoler dans cette conscience élargie. Voilà le secret révélé, celui qui élève l’Être et le conduit dans un profond détachement où il plonge dans la sagesse de l’incertain. Ce secret n’a jamais été vraiment caché mais rares sont les gens qui s’y intéressent pourtant, là, sereinement, nous sortons de notre conditionnement pour ouvrir le champ de tous les possibles. Comprenez bien qu’il ne s’agit pas de laisser tomber ni l’intention, ni le désir, mais simplement l’attachement aux résultats et cet état d’esprit recèle bien des trésors ! Ce changement de paradigme impose de considérer chaque problème comme la source cachée d’un grand bienfait. Avec confiance et en vous fondant sur la sagesse de l’incertain, vous rencontrerez l’opportunité qui entraîne automatiquement et spontanément la solution. Rappelez-vous toujours les propos de la pythie qui répondant aux questions suivantes : Où suis-je ? affirmait : « ici » et en réponse à : Quelle heure est-il ?  Répondait très justement : « Maintenant ! ». Ça recentre sur l’instant et relativise notre vision de l’espace/temps, non ? 

Votre vie est un monde infini. Par l’Esprit, vous avez plongez au cœur de votre âme et vous rayonnez alors tranquillement sa Divine Lumière. Là, observez les choses avec détachement mais en sachant que vous êtes le maître du jeu. Votre vie en sera complètement spontanée, douce et amène. Ne dit-on pas que l’idéal se trouve sur le chemin du sage et non pas dans son but, alors à vous de jouer.

P/B 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire