samedi 24 mars 2018

Différence entre religions et spiritualité.



     Il est clair qu’il ne faut pas confondre spiritualité et religion. La première ne concerne que l’esprit dans son individualité et vise à l’ouverture du cœur, c’est-à-dire à la maîtrise de soi-même dans la sérénité, dans l’ici et maintenant. Par contre, la seconde correspond à une sorte de besoin fondamental et sociétal de se réunir en vivant des règles morales dogmatiques et sectaires. Voyons cela en détail. 

La religion cherche à dominer le monde pour le maitriser depuis la nuit des temps et on constate encore aujourd’hui où cela nous conduit. La spiritualité nous presse de chercher la Vérité, c’est pourquoi la religion ne peut endurer la spiritualité. Elle ne le peut vraiment pas, car la spiritualité peut apporter une conclusion différente de celle d’une religion en particulier. Et cela, aucune religion connue ne peut le tolérer. La religion encourage à explorer les pensées des autres et à les modifier voire à les imposer. La spiritualité invite à écarter les pensées des autres et à trouver les siennes. L’une est vivante, l’autre est morte. Là où la spiritualité stimule, la religion menace et lorsque la spiritualité renforce la confiance, la religion prône la peur, nourrit l’ego parce que chacune se croit supérieure à l’autre, enfin la spiritualité transcende l’ego alors que la religion produit de la dévotion lorsque la spiritualité invite à la méditation. Comme nous le constatons, nous sommes avec la spiritualité, au-delà du conditionnement mental et dogmatique de la religion. De plus, cette dernière reste figée, elle est fragmentations, conditionnantes, alors que la spiritualité est unité et ouverture au quotidien. La spiritualité, c’est aussi une pure démarche d'éveil de la conscience dont le but ultime est la communion avec le Divin, la Source, la Vie, la Divine Conscience dans sa totalité. C’est la reconnaissance de qui nous sommes vraiment. La spiritualité transcende les limitations de l'ego et se concentre sur la quête d’Absolu, l’union avec la Puissance créatrice. La spiritualité invite à se sentir bien, c’est une façon de se dire que notre dernière pensée était vérité, que notre dernière parole était sagesse et que notre dernière action était amour. Drôle de paradoxe, d’un côté domination et archaïsme et de l’autre liberté et amour. La religion vous fait vous incliner alors que la spiritualité vous libère, vous redresse, la religion crée une dépendance alors que la spiritualité rend indépendant. D’un côté punition de l’autre liberté. A vous de choisir mais vraiment l’une propose l’avoir qui engendre l’appartenance et l’autre l’être, donc la vie du cœur. L’une est horizontale assistée voire confessionnalisée dont les membres se bornent à croire aveuglément par dogmatisme pur et l’autre verticale, fusionné avec le Principe de vie ce qui permet d’agir en conséquence. Oui, l’une est morte, intolérante et l’autre vivante ; l’une enferme et l’autre libère alors on peut dire que la spiritualité crée la paix intérieure alors que la religion créée des guerres extérieures. 

A vous de choisir, être des moutons avec ces croyances archaïques ou empli de sagesse pour accueillir l’inattendu avec équanimité car en synthèse on constate que les religions répriment tout, rend faux, alors que la spiritualité transcende tout, étant ouverture et quiétude. L’une dit : « pense, parle et agis comme moi » l’autre dit : « connais-toi toi-même et reste toi-même ». Réfléchissez à ce que vous voulez vivre au quotidien puis abandonnez-vous ! 

B/P 

http://reikisource.fr
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire