mardi 27 mars 2018

Le Reiki, une médecine non-conventionnelle !


  
     Dans l’esprit du grand public, le Reiki s’inscrit désormais comme une véritable médecine naturelle. Cependant, ce n’est pas l’avis de l’ordre des médecins qui par l’intermédiaire de la « Miviludes » essaye d’en détourner les patients en utilisant les dogmes et la peur. Pourtant le Reiki n’est plus considéré comme relevant seulement des médecines alternatives mais tout simplement comme de la bonne médecine. Sa pratique permet en effet de faire l’expérience de l’Esprit comme étant sans limite et d’inclure ainsi dans les soins, la diversité des sous plans de l’âme sachant que le corps physique est lui aussi un plan vibratoire. Voyons cela en détail.

Le patient initié devient son propre thérapeute car il sollicite son guérisseur intérieur. J’entends dans ses mots, l’utilisation volontaire de la Lumière de la « Force de Vie ». La méthode Reiki est très simple. C’est l’application de techniques de soins d’origine japonaise, fondée sur la circulation de l’énergie dans le corps. Il s’agit d’une méthode saine et holistique qui repose sur un travail énergétique par imposition des mains. La méthode ne “soigne” pas (terme réservé), mais « qu’elle régule le Qi » et comme ce dernier n’existe pas aux yeux de la médecine française et de son administration tatillonne, il n’est pas interdit de le travailler ! C’est avant tout, une manière de penser le monde multidimensionnel et donc de le vivre. Reiki va au-delà des symptômes pour chercher véritablement les causes des maux à l’inverse de la médecine allopathique. Par ailleurs, son champ d’application premier reste la prévention en maintenant l’équilibre de l’énergie subtil, du Qi ou « Ki » et donc la santé et la joie de vivre. Autre distinction importante, Reiki n’a juste rien à voir avec le diagnostic médical car ici, il est fait référence aux ressentis, à l'intuition et aux flashs. Ainsi, la méthode ne tombe pas du tout sous le coup de l’exercice illégal de la médecine. La démarche est également basée sur l’éveil spirituel, l’ouverture de la conscience et l’harmonie énergétique dans le moment présent. Elle ouvre l’esprit sur un art de vivre et de penser correctement. Elle permet de redécouvrir son essence, d'être la Vie mais là encore, elle est attaquée d’une façon sournoise pour la museler en évoquant les dangers des dérives sectaires. C’est méconnaître la méthode et le vocabulaire ! Le vrai praticien Reiki, est vacuité, liberté et compassion. Il comprend qu’il est le temple de la « Présence ». Par le biais d’une modification de la conscience, il n’est en lutte contre rien mais plutôt dans une sorte d’acceptation car volonté et entendement subissent des déterminismes, notamment liés aux expériences passées. J’ai découvert que l’acceptation était un moteur de changement bien plus puissant que la volonté de changer. Plus on apprend à avoir de la compassion pour soi-même et pour autrui, à observer les choses sans être dans l’antagoniste, plus les blocages peuvent vraiment lâcher. C’est grâce à la Lumière de la Force de Vie canalisée que nous découvrons la bonne attitude. Ne plus être dans le jugement ou dans la peur, ressentir et ne pas lutter, c’est rediriger l’attention vers les méandres de la mémoire émotionnelle ou mentale et ainsi, nettoyer tout ce qui a été enregistré autour d’expériences traumatiques, responsable des symptômes visibles dans le corps physique. Ces interactions démontrent qu’ils existent des liens complexes entre conscience (psycho), système nerveux (neuro) et mécanismes de défense (immunologie). C’est là que le thérapeute agit par le lâcher-prise et non pas par l’hyper-contrôle qui est globalement à l’origine de toute la symptomatologie. Deuxièmement, il a compris qu’il ne doit plus focaliser son mental sur les symptômes qui sont simplement des alarmes localisées mais simplement rayonner cette merveilleuse « Lumière ». Trop souvent, le médecin traditionnel lui, ne cherche qu’à masquer l’effet par la prescription de médicaments de synthèse alors que le thérapeute énergétique agit sur la causalité en utilisant cette puissance. Par une ouverture de conscience, il va percevoir l’origine des troubles, nettoyer les blocages et congestions selon la guidance reçue puis va se placer dans le non-agir pour recharger le receveur. Rien d’extraordinaire ici, juste de la sérénité, de l’attention bienveillante à ce que nous ressentons. Cette action holistique fait toute la différence avec un traitement médicamenteux. C’est cela avoir l’attitude juste. Troisièmement et en dernier lieu, il induit chez le patient une métamorphose qui s’opérera dans le silence du cœur et qui conduira à une ouverture d’esprit nécessaire pour l’avenir. Pensées, paroles et actes seront en accord avec une certaine harmonie de vie. Il est clair que les laboratoires pharmaceutiques comme la médecine traditionnelle avec son ordre décadent n’ont pas intérêt à ce que des techniques comme celle-ci fassent preuve de leur efficacité.

En conclusion, vous avez le choix mais mieux vaut réfléchir avant de se bourrer de produits chimiques. Reiki est une médecine non-conventionnelle basée sur le fait d’apprendre à penser par soi-même, d’apprendre à reconnaître et à respecter le sacré de la vie, d’apprendre à y trouver sa place, en harmonie avec son cœur alors l’ensemble de l’être ne peut que répondre oui au Reiki, méthode holistique naturelle. Est-ce si inconcevable que cela ?

P/B

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire