dimanche 29 avril 2018

Sagesse et lâchez-prise.



   Dans ce monde de dualité, de matérialité apparente, beaucoup d’entre nous luttent à contre-courant et perdent pied, parce qu’ils ne réalisent pas qui ils sont dans les deux sens du terme. Vous êtes « l’Esprit de la Vie » en action. Je sais, devant cette affirmation, certains m’ont répondu : « Moi, je constate une chose, je vivote avec un corps physique, je porte un nom que je n’ai pas choisi et je n’attends rien de ce monde de merde. Chacun pour soi, dieu pour tous. Voilà les faits, voilà la vérité le reste n’est que bla-bla. Voilà le constat alarmant dans laquelle je vis et vous, vous avez le culot de me dire : relève la tête, respire et ressuscite !
C’est ainsi que vivent les gens avec en plus, la domination insidieuse et permanente de l’oligarchie ambiante et des religieux de tout poil qui impose le statu quo. Il n’y a point d’espérance, point de salut disent-ils pour la race humaine mais de la douleur, du stress, de la colère. C’est la chute de l’homme et de la création comme punition et cette thèse perdure encore aujourd’hui. Elle n’est toujours pas discréditée par le simple bon sens ! Eh bien moi je vous dis qu’au contraire, vous avez tous pouvoirs, je vous le dis parce que tout est fonction du point de vue dans lequel on se place ! Vous regardez de bas en haut alors qu’il faut faire le contraire. Reprenez gout à la vie. Vous êtes l’Esprit qui s’exprime à travers une âme de Lumière, mais vous devez d’abord le savoir, le concevoir et surtout l’accepter. De plus, il faut aussi le vivre intentionnellement à chaque instant et c’est le deuxième sens du terme de notre introduction. C’est en passant par la sagesse du cœur que « Cela » produit ses effets. Explicitons cette réalisation en quelques points clefs. Le lâcher-prise est la seule voie qui mène à cet état d’Être, au bonheur, à l’épanouissement total et à la vraie liberté. Voilà la clef pour élever sa conscience et la rayonner. Lorsque nous vivons des situations déplorables et que nous constatons l’état de notre société, prenons le temps pour réfléchir à la meilleure façon d'agir à ce moment là. Si nous sommes constamment dans la frustration précitée, à ressasser le passé ou à s’inquiéter pour le futur, c'est-à-dire à mentaliser, cela provoque en nous un climat d'anxiété, de nervosité ou d'impatience qui ne fera que bloquer les choses encore plus. Notre attention n’est fixée que sur notre personnalité, son corps physique, sur notre entourage familial ou professionnel. Nous en avons une image déformée alors que c’est par l’Esprit que nous devrions en percevoir la beauté. Prenons un exemple : Lâcher-prise, prendre du recul, se placer dans le détachement lorsque nous vivons un conflit avec quelqu'un, c’est prendre conscience que l’on ne doit pas contrôler les autres ni les juger, ce qui n’empêche pas de dire « stop », de dire : « non à ce parasitage » ou de couper le contact, si nécessaire à notre harmonie. Ne pas mentaliser, c’est vivre pleinement le moment présent en modifiant notre comportement en pensées, paroles et en actes puis en se laissant-aller dans le sens du courant. Cette ascension de la Conscience se fond sur la confiance et la certitude de notre pouvoir car cette reconnexion volontaire au spirituel entraîne automatiquement ce lâcher-prise, il ne reste qu’à le vivre dans la vie courante, expérience après expérience. Il est très, très important, de sortir des jugements ou des critiques et de s’aimer afin de pouvoir aimer la vie, afin de pouvoir rendre hommage à toute la création. Au lieu de fixer la matérialité avec nos sens nous devrions la ressentir avec notre cœur. C’est comme un immense terrain de jeu mis à notre disposition par la Vie elle-même. Comprenez bien que notre monde actuel n’est que la photocopie de la Conscience collective de l’humanité, et la vision que nous portons sur notre propre vie n’est que la résultante de notre état intérieur. Si cela nous convient, c’est parfait sinon changeons-la mais pas de doute, nous sommes là où nous devons être car il n’y a pas de hasard dans la vie. Maintenant que vous savez, dites sereinement : « Je comprends aujourd’hui, que j’ai toujours été responsable de mes créations ». Cette sagesse vous entraînera peut-être à faire une pause, un bilan mais vous comprendrez clairement qui vous voulez être à présent et vous le serez. C’est aussi simple que cela. L’amour, la Lumière, la paix sont à votre disposition pour peu que cela soit votre choix. Alors oui, reprenez les commandes envers et contre tout. Soyez vous-même et ne laissez plus personne vous dicter votre conduite. Votre état d’Esprit va produire automatiquement ses effets à travers votre âme rayonnante jusqu’au plan physique parce que c’est une loi universelle.
  
Avec sérénité, lucidité, souplesse et douceur, vivez l’instant avec cette conscience d’Être l’Esprit en Conscience, cette fleur de Vie qui resplendit l’essentiel (l’Essence du ciel). Oui, vous êtes le Verbe en action, l’Êtreté, alors abandonnez-vous à vous-même avec bonheur et joie et créez selon vos choix.
P/B

http://Reikisource.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire